LA BAIE DE PALMA DE MAJORQUE

L'immense baie de Palma de Majorque, présidée par sa façade maritime, accueille sur ses flancs des plages urbaines sablonneuses bien reliées à la ville. Les quartiers marins d'Es Portitxol et Es Molinar regardent vers la mer, tout comme les complexes résidentiels et touristiques de Can Pastilla et S'Arenal. A l'ouest s'étendent les plages d'Illetes, Palmanova, Magaluf, Portals Vells et Santa Ponça, destinations estivales très prisées.

Can Pere Antoni, Es Portitxol et Es Molinar
De la plage de Can Pere Antoni, on voit la cathédrale de Palma. C'est la plage urbaine par excellence, accessible à pied du centre de la capitale, dont profitent toute l'année des personnes venues courir ou se promener au bord de la mer. Elle est bordée d'une promenade maritime et d'une piste cyclable qui, en direction de l'est permet de rallier les quartiers d'Es Portitxol et Es Molinar, où jadis se dressaient plusieurs moulins à farine. Ces anciens villages de pêcheurs aux maisons basses gardent un air marin grâce à la présence de petits ports où mouillent principalement les
llaüts, ces bateaux à voile traditionnels de la Méditerrannée.

Platja de Palma et S'Arenal
Ces enclaves résidentielles et touristiques, surgies autour d'une idyllique bande de sable ininterrompue, deviennent en été la destination de familles et de jeunes Européens en quête de divertissement. S'Arenal était au départ un village de pêcheurs où, à la fin du XIXème siècle, les familles aisées de Palma ont fait construire leurs villas d'été, en même temps que l'église dédiée à la Mare de Deu de la Lactancia (Notre-Dame de la Lactation) était érigée. La vaste plage était alors entourée de pins, de genévriers, d'oliviers et de plantes dunaires. C'est à compter des années cinquante que l'activité touristique a démarré, entraînant une importante augmentation de la population avec principalement des travailleurs venus de la péninsule, et que les premiers hôtels ont ouvert leurs portes.

Calvià
Cette commune très touristique possède des plages tournées vers la baie de Palma (Illetes, Portals Nous, Palmanova et Portals Vells) et vers l'ouest (El Toro, Santa Ponça et Peguera. Même si l'été il règne sur sa côte une activité frénétique, l'intérieur de ses terres est calme, raison sans doute pour laquelle nombre d'étrangers ont établi ici leur réidence îlienne. Au plus haut de Calvia se dresse l'église Sant Joan Baptista, dotée d'un beau belvédère et entourée de vieilles rues flanquées de demeurs imposantes et d'éléments patrimoniaux, dont les
aljubs, des citernes mauresques. Ses alentours, ponctués de pinèdes, sont sillonnés de chemins fréquentés par des randonneurs attirés par le magnétisme de la montagne d'Es Galatzo.

Ses Illetes
Cet endroit plein de charme doit son nom aux trois îlots,
illetes, qui caractérisent sa côte : Sa Caleta, Sa Torre et S'estenedor. Ce fut l'un des premiers centres touristiques de Majorque et une destination très prisée dans les années cinquante. Son littoral forme deux petites criques à plage de sable, Sa Caleta et Cala Comtessa, dans les eaux desquelles se sont baignés des estivants célèbres, tels que les acteurs Errol Flynn, Tyrone Power ou Rita Hayworth. Même si en haute saison c'est un endroit très fréquenté, de nombreuses personnes vivent à Ses Illetes toute l'année en raison de la proximité de toute sorte de services.

Portals Vells
La baie de Palma est fermée à l'ouest par la plage de Portals Vells, sablonneuse, très tranquille et à l'atmosphère familiale. L'une de ses criques est connue sous le nom d'El Mago, car en 1967 on y a tourné le film The Magus avec Michael Cain, Anthony Quinn, Candice Bergen et Anna Karina. La plage est encerclée par un terrain de golf et une pinède. On observe toujours sur l'un de ses bords l'ancienne carrière d'où a été extrait le grès qui a servi à bâtir la cathédrale. Les gens du coin l'avait surnommée
portals (portails), à cause de sa ressemblance avec une grande porte : c'est de là que provient le toponyme actuel.

Portals Nous
Portal Nous est le petit Monaco de Majorque. Son port de plaisance le plus select est le refuge et le lieu de rencontre des personnalités et des célébrités qui visitent l'île. Cette enclave au caractère ludique se trouve sur la commune de Calvià. Jusqu'au début de la guerre civile, de nombreuses familles y possédaient une résidence secondaire. A la fin des années cinquante, le premier hôtel y a été inauguré.

Castell de Bellver
Son nom "Belle vue" est bien mérité : du haut de sa colline, le château offre une vue magnifique sur Palma et sa baie. Il a été érigé de 1300 à 1311 sur l'ordre du roi Jacques II. C'est un édifice de style gothique de forme circulaire doté de quatre tours orientées selon les points cardinaux, dont l'une, ultime point de résistance en cas d'attaque ennemie, est détachée de l'ensemble. Même si son extérieur a des allures de forteresse, son intérieur a été un véritable palais raffiné et élégant. L'étage principal accueillait les appartements de la famille royale, les salles de réception et une chapelle. A compter de la guerre de Succession d'Espagne (1700-1715), le château fut transformé en prison. Des personnages tels que l'intellectuel Gaspar Melchor de Jovellanos et l'astronome et homme politique François Arago y ont été reclus. Pendant la Guerre Civile espagnole (1936-1939), des centaines de républicains qui défendaient un gouvernement issu des urnes ont été emprisonnés à Bellver. Le château accueille aujourd'hui le musée d'histoire de la ville.

Calvià, Sant Joan Baptista

Es Galatzo

Castell de Bellver

Es Portitxol

Ses Illetes

Calvià

Portals Nous

Portals Nous

Portals Vells

Portals Vells

ACCUEIL