MAJORQUE ET LA MUSIQUE

Musique Traditionnelle
Majorque, comme les autres régions espagnoles, possède un large répertoire de chansons et de ballades populaires, en majorquin bien sûr. A l'occasion des fêtes traditionnelles se produisent souvent des
xeremiers, duos de musiciens, dont l'un joue de la xeremia (sorte de cournemuse) et l'autre du flabiol (flûte au son aigu). Aujourd'hui, certains groupes de rock locaux reprennent des thèmes traditionnels.

Cap Pela
Le groupe Cap Pela, créé en 1994 et composé de sept chanteurs originaires de Palma, a la particularité de chanter a capella. Leurs acrobaties vocales sont du plus haut niveau, dans une mise en scène désinvolte et joyeuse. Lors de leurs nombreux concerts, ils reprennent des grands succès du blues, du jazz et de la pop-rock de tous les temps, mais aussi des chansons folkloriques et populaires.

Maria del Mar Bonet
Née en 1947 à Palma, elle est la chanteuse majorquine la plus célèbre. En 1965, elle est invitée par les Jeunesses musicales de Palma à chanter dans ce qui sera son premier récital public. Deux ans plus tard, elle part à Barcelone et intègre Els Setze Jutges, mouvement pionnier de la Nova Cançó. Au début des années 1970, elle parcourt l'Europe et donne des concerts. En 1981, elle enregistre un disque en direct à l'Olympia de Paris,
Jardí Tancat, pour lequel elle reçoit le prix du meilleur disque étranger. Son intérêt pour la musique ethnique l'amène à produire l'album Anells d'Aigua (1985), en collaboration avec l'Ensemble de musique traditionnelle de Tunis. En mai 2007, elle fête ses 40 ans sur scène avec un concert à Barcelone. La même année, elle présente à New York le spectacle Els treballs i els dies, avec le grand cantaor du flamenco, Miguel Poveda. Avec plus d'une vingtaine d'albums à son actif, elle connait un succès international, notamment pour son interprétation du répertoire méditerranéen. Elle a aussi repris avec talent des chansons françaises (de Jacques Brel, entre autres) et flirté avec le jazz et la musique brésilienne.

Antònia Font, le Groupe Majorquin
Né en 1997, ce groupe majorquin se caractérise par sa musique festive et ses textes humoristiques et fantastiques. Dans l'univers créatif d'Antònia Font on retrouve particulièrement l'espace, l'astronomie et tout ce qui touche à l'astronautique. Le groupe est habituellement classé dans la musique pop, bien que ses membres estiment qu'au moment de composer les chansons ils n'ont pas de "préjugés de style" et que le plus souvent les choses sortent spontanément. Le compositeur des thèmes est le guitariste du groupe Joan Miquel Oliver, qui travaille aussi en solo pour lui-même ou écrit les textes d'autres groupes comme le groupe catalan Fora des Sembrat. Leur sixième album,
Coser i cantar, enregistré avec cinquante musiciens (cordes et vents) de l'orchestre symphonique de Bratislava, et avec des arrangements du compositeur contemporain Miquel Angel Aguiló, réinterprète vingt morceaux, donnant une perspective inédite du mariage entre pop et symphonie. Pour ce disque, Antònia Font a reçu le Premi Nacional de Música (Prix national de la musique) en 2008, soulignant leur contribution personnelle au pop-rock catalan. Le groupe s'est séparé en 2013.

Joan Maria Thomàs i Sabater (1896-1966)
Il est, en 1919, organiste de la cathédrale de Majorque. Ce qui lui permet de partir étudier à Paris et de faire de nombreux concerts en Espagne et en France. Promu directeur du conservatoire des Baléares, il lance la musique dans les îles comme on lance une mode, grâce à la création de regroupements musicaux comme le Comité Pro-Chopin à Majorque, l'Association de culture musicale et le festival de Bellver. Musicien et musicologue, il passe également une partie de sa vie à écrire des critiques musicales dans différentes revues spécialisées.

Joan Maria Thomàs i Sabater

Maria del Mar Bonet

Cap Pela

Antònia Font

ACCUEIL