LA FAUNE DE MAJORQUE

Les Oiseaux
Plus de 300 espèces d'oiseaux vivent à Majorque et peuvent être observées dans les réserves et parcs naturels. Les zones côtières, en particulier, sont peuplées de centaines d'espèces résidentes et d'espèces migratrices, au printemps et en automne. Les oiseaux migrateurs les plus courants sont les sarcelles, les grues et les hirondelles.

La Serra de Tramuntana abrite de nombreux oiseaux de proie comme les balbuzards et les faucons crécerelles. C'est le dernier refuge de l'oiseau de proie le plus emblématique de Majorque : le vautour noir (Buitre Negro), un géant de près de trois mètres d'envergure. Sur le point de disparaître il y a 25 ans, le vautour majorquin a été préservé grâce à la mobilisation d'associations notamment la BVCF (La Fundación para la Conservación del Buitre Negro). L'espèce est toujours en voie de disparition.

L'aigrette garzette, oiseau élégant avec de longues pattes, un long cou et un long bec vit dans les zones humides. L'échasse blanche, oiseau élégant et très bruyant, patrouille inlassablement les eaux peu profondes des marais salants et des étangs saumâtres. La fauvette mélanocéphale, au cri très distinctif, est l'une des espèces les plus courantes que l'on peut voir dans les garrigues et les pinèdes tout au long de l'année.

L'île abrite entre autres : la foulque caronculée, la talève sultane, le martinet noir, la spatule blanche, le guêpier d'Europe, le héron garde-boeufs, la hupe fasciée, l'aigle pêcheur, le faucon pélerin et le canard souchet.

Protection des Espèces
Depuis plusieurs années, sous la pression de l'opinion insulaire et d'associations d'écologistes très puissantes comme le GOB (
Grup d'Ornitologia i Defensa de la Naturalesa Balear), les pouvoirs publics ont mis un frein à l'urbanisation anarchique et pris des mesures de protection de l'environnement. Cette politique a notamment abouti à la création de 90 espaces protégés représentant près de 2 000 km, soit plus de 40 % de la surface totale de l'archipel. Majorque compte plusieurs parcs et réserves naturels : Parc Natural de S'albufera, Parc Nacional Maritim-Terrestre de l'Arxipèlag de Cabrera, Parc Natural de la peninsula de Llevant, Parc Natural de Mondrago et Sa Dragonera.

La situation des oiseaux, tortues et crapauds méditerranéens, qui font partie des populations menacées de l'île, s'est améliorée grâce aux efforts de conservation mis en oeuvre dans les parcs et les zones naturelles. Les espèces en voie de disparition comprennent les tortues mauresques et les tortues d'Hermann, les deux seules espèces de tortue identifiées en Espagne, ainsi que des oiseaux comme le vautour noir et le milan royal. Plusieurs programmes ont fait leurs preuves. En 2006, le crapaud Ferreret, espèce symbolique à Majorque, a vu son statut modifié, passant de "gravement menacé" à "vulnérable" sur la liste rouge des espèces menacées de l'UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature). Malheureusement, il n'en est pas de même pour le puffin des Baléares, une espèce d'oiseau aquatique qui a énormément souffert de la présence des chats férals. Il est d'ailleurs considéré comme "gravement menacé" dans le rapport 2013 de l'UICN.

Talève Sultane

Echasse Blanche

Aigrette Garzette

Faune Terrestre
L'espèce terrestre la plus sympathique et facilement observable de Majorque est la chèvre sauvage, qui ne survit en nombre raisonnable que dans la Serra de Tramuntana, au Cap des Pinar et dans le Parc Natural de la Peninsula de Llevant.
Parmi les autres mammifères figurent les chats férals (chats retournés à l'état sauvage, qui menacent gravement les populations d'oiseaux), les furets, les lapins et les hérissons. Les lézards, les tortues, les grenouilles et les chauves-souris sont les principales populations indigènes. La présence importante de lézards sur les petites îles au large de Majorque s'explique par l'absence de population humaine et par l'introduction d'espèces en particulier sur l'
Illa de Sa Dragonera, où ils sont prédominants, et sur l'Illa de Cabrera. Celle-ci abrite 80 % des derniers lézards des Baléares dont une sous-espèce endémique qui n'existe nulle part ailleurs au monde, le Podarcis lilfordi. On y trouve aussi des araignées, plus de 300 espèces de papillons et papillons de nuit.

Faune Marine
Cachalots, globicéphales et rorquals viennent chercher leur nourriture non loin des côtes. Les eaux de Majorque sont aussi fréquentées par des grands dauphins, des dauphins à flancs blancs et d'autres espèces. Les plongeurs ont souvent l'occasion d'observer des barracadas, des poulpes, des murènes, des mérous, des poissons-cardinal, des demoiselles, des étoiles de mer, des oursins, des éponges et des coraux.

Lézard des Baléares

Demoiselle

Faucon Crécerelle

Echasse Blanche

Foulque Caronculée

Talève Sultane

Héron Garde-Boeufs

Aigrette Garzette

Guêpiers d'Europe

Podarcis Lilfordi

Chèvre Sauvage

Grenouille des Baléares

Dauphin Tacheté

Tortue d'Hermann

Crapaud Accoucheur

Tortue d'Hermann

Puffin

Milan Royal

ACCUEIL

Faucon Noir (Buitre Negro)

Tortue d'Hermann

Crapaud Ferreret