Andratx
Plus grande ville de l'ouest de Majorque, Andratx est une localité dynamique qui, jusqu'au XIVème siècle, vivait le dos tourné à la mer à cause des fréquentes attaques, elle s'étend sur plusieurs vallées semées d'amandiers et de blé. C'est une localité très légendaire : ses ruelles étroites et ses larges avenues fourmillent d'histoires de contrebandiers, de pirates, de mercenaires, d'émigrants devenue riches en Amérique ou morts dans la misère. Les bâtiments à visiter sont : le
Castell de Son Mas, beau château défensif du XVIème siècle qui abrite aujourd'hui l'hôtel de ville et l'Esglesia de Santa Maria d'Andratx, construite au XVIIIème siècle.

Banyalbufar
Très beau village perché, son nom vient de l'arabe
bunjola al-bahar qui veut dire "petite vigne de mer". Banyalbufar s'ouvre à la mer via une côte scluptée de cultures en terrasses plusieurs fois centenaires, aujourd'hui plantées de malvoisie, une variété de raisin carctéristique de la région, et de tomates de rammellet. Les terrasses sont arrosées grâce à un système d'irrigation implanté par les Arabes fait de conduites, canaux et de fontaines. L'un de ses bâtiments les plus emblématiques est Sa Baronia, une demeure du XVIème siècle qui conserve un beau patio intérieur.

Estellencs
Ce village, encaissé dans la vallée et entouré de montagnes, a su préserver son identité en restant éloigné du tourisme de masse et en conservant ses activités traditionnelles comme l'agriculture. On reconnaît dans les rue empierrées de son centre, flanquées de maisons en pierre, l'importance de son legs médiéval. L'église
Sant Joan Baptista (XVIIème siècle) est escortée d'une tour de défense qui abrite le clocher. Il reste aussi des vestiges du système de distribution hydraulique conçu par les Arabes, avec des lavoirs, des aljubs (citernes souterraines) et d'anciennes canalisations. A partir d'Estellencs, les permières cultures en terrasses (oliviers, orangers et citronniers) apparaissent encadrées de murets de pierres sèches.

La Côte Ouest de Majorque
Santa Ponça
Andratx
Sant Elm
Sa Dragonera
Estellencs
Banyalbufar
Valldemossa
Sóller

Santa Ponça
E al cessar que féu lo vent veem la yla de Maylorque (Et losrque le vent cessa, nous vîmes l'île de Majorque) raconte le roi Jacques Ier dans ses chroniques de la conquête de l'île. Les paisibles côtes de Santa Ponça ont été le théâtre de l'arrivée des troupes chrétiennes, comme ses habitants le rappellent chaque année à travers une fête qui souligne toujours l'aspect positif du mélange des cultures. Santa Ponça a été un lieu de passage comme en témoignent, entre autres, les nombreux gisements préhistoriques et les vestiges carthaginois.

Sant Elm
Les troupes du roi Jacques Ier y ont jeté l'ancre avant de débarquer à Santa Ponça en 1229. Jusqu'au début du XXème siècle, Sant Elm a vécu de la pêche et de la salaison du poisson. C'est aujourd'hui une belle station balnéaire offrant de très belles vues sur Sa Dragonera. Sur une falaise s'étend le domaine de la Trapa, où une communauté de moines français a construit un monastère en 1810.

Valldemossa
Tapie entre des vallées, entourée de végétation, cette localité très picturale abonde en fontaines et en vergers. Dans ses rues pentues ornées de pots de fleurs, des maisons de pierre arborent des allégories de Catalina Tomàs, la sainte locale la plus vénérée de Majorque, née en 1531 à Valldemossa. Ce village très touristique a toujours été un lieu de villégiature pour les habitants de Palma, comme en témoignent les nombreuses
possessiones (vastes domaines seigneuriaux) qui l'environnent. Il a également attiré des visiteurs illustres, comme l'archiduc Louis-Salvador d'Autriche et George Sand et Frédéric Chopin, qui ont séjourné à la Chartreuse. Une très belle route conduit au port de Valldemossa, très joli petit port de pêche.

Sa Dragonera
Cette île est un emblème du mouvement écologiste local, qui a mené une forte action populaire contre sa tentative d'urbanisation dans les années soixante-dix. Elle est devenue un important parc naturel protégé qui, par ses dimensions et ses caractéristiques, est un site d'une exceptionnelle richesse naturelle. On y a identifié 361 espèces de plantes (dont 18 espèces endémiques aux Baléares). Les fonds marins sont en grande partie recouverts de prairies de
posidonia oceanica, qui servent de réfuge à de nombreuses espèces marines. Parmi les animaux qui la peuplent, il y a une population de lézards formée par une sous-espèce qui n'existe nulle part ailleurs au monde. Les oiseaux sont très nombreux : le goéland d'Audouin, le puffin des Baléares et les faucons d'Eléonore, entre autres.

La Chartreuse de Valldemossa
Le palais d'origine, construit par Jacques II en 1310, était la résidence des rois de Majorque. Puis en 1399, des moines de l'ordre des Charteux s'y sont installés et en ont fait un monastère. Ils y sont restés jusqu'en 1835, date à laquelle les ordres religieux ont été déclarés indésirables à Majorque. Pendant l'hiver de 1838, la chartreuse a abrité George Sand et Frédéric Chopin. On peut visiter la chapelle de style néoclassique. Les fresques qui ornent la coupole ont été réalisées par Miguel Bayeu, beau-frère de Goya. A côté s'ouvre une curieuse pharmacie du XVIIIème siècle avec sa collection de bocaux, de vieux pots armoiriés et de médicaments du temps des chartreux. Viennent ensuite les cellules des moines qui permettent de voir comment vivaient les moines liés par un voeu de silence qu'ils ne pouvaient rompre qu'une demi-heure par semaine. Les cellules occupés par Sand et Chopin abritent divers souvenirs : meubles, lettres et manuscrits, ainsi que le piano majorquin qui permit à Chopin d'attendre le Pleyel commandé à Paris.

Santa Ponça

Andratx

Sant Elm

Port d'Andratx

Sa Dragonera

Estellencs

Banyalbufar

Valldemossa

Valldemossa - La Chartreuse

La Pharmacie de la Chartreuse

La côte Ouest est la plus belle région de Majorque. Tout le long de la côte, la Serra de Tramuntana surplombe la mer du haut de ses pics déchiquetés, cédant ensuite la place aux forêts de pins avant de plonger dans l'eau comme les remparts d'une gigantesque forteresse insulaire. Cramponnés à ses flancs, des localités comme Sóller, Valldemossa et Deià, pittoresques aussi bien pour leur cadre que pour leur architecture,
ont hébergé des artistes célèbres.

ACCUEIL