Instruments de Musique
Ce secteur d'activité tombé en désuétude connaît un renouveau avec les artisans luthiers. Les instruments traditionnels de musique folklorique majorquine, comme le
flabiol, les xeremies et les tamborins sont faits à la main.

L'ARTISANAT DE MAJORQUE

Verre Soufflé
Technique centenaire où les artisans introduisent une canne en fer dans du verre fondu et soufflent dedans tout en façonnant la forme désirée (verres, vases, lampes) à l'aide de pinces. On peut voir souffler le verre selon les méthodes traditionnelles au Museu de Gordiola près d'Algaida et à la fabrique Lafiore à S'Esgleieta.

Non seulement l'artisanat est toujours bien vivant à Majorque, mais il est en pleine revalorisation. Les jeunes designers incorporent à leurs ouvrages des matériaux traditionnels comme les étoffes de llengos pour leurs nouvelles créations. Nombreux sont les artisans qui ont pignon sur rue dans des villages inspirateurs comme Artà, Sóller, Pollença et Sineu.

Siurell
Le
siurell est un ancestral sifflet en terre cuite en forme de personnage, de démon ou d'animal. Des historiens l'associent à la céramique minoenne crétoise. Les siurells traditionnels sont peints en blanc avec des traits verts et rouges.

Vannerie
Les fibres sèches du palmier nain,
llatras, sont tissées pour produire des paniers, des sacoches, des tapis et des ustensiles aussi utiles que jolis. Cette technique ancestrale traditionnelle est présente surtout à Artà et à Capdepera.

Bois d'Olivier
Non content de produire une huile et des olives délicieuses, l'olivier a un bois très durable au toucher soyeux qui permet de fabriquer des objets utiles à la maison (spatules, bols, mortiers et pilons) et des sculptures.

Céramiques
Portol, Sa Cabaneta et Santanyi sont le coeur de la céramique majorquine. De nombreux artisans y ont leur atelier où ils fabriquent, comme jadis, des casseroles en terre cuite, des vaisselles, des tuiles, des siurells et d'autres beaux objets en argile.

Le céramiste le plus célèbre de Majorque est Lluis Castaldo, originaire de Sóller. Formé à Majorque (Ecole des Arts et Métiers, 1955) et à Barcelone (Ecole des Beaux-Arts, 1956, et Escola Massana, 1960), ses oeuvres les plus visibles et connues du public sont des fresques murales comme le "panneau de quarantaine" au Parc Sa Palma (1970), les carreaux de céramique sur la façade de la Banque de Bilbao Plaza Olivar (1976), la peinture murale et les fenêtres du hall du bâtiment GESA à Palma, une fresque sur l'Oeuvre de Joan Miró à Palma. Ses réalisations en céramique sont présentes dans de nombreuses collections privées et des musée
s

.

Etoffe de Llengos
Le tissu traditionnel majorquin (imprimé avec des formes allongées qui sont les mêmes des deux côtés) provient d'une technique millénaire, l'ikat, où le fil de trame est teint en premier. Tissé artisalement, il sert à faire des rideaux, des coussins et à tapisser des fauteuils. De jeunes designers proposent de nouvelles créations textiles et céramiques dans lesquelles l'imprimé a été modernisé.

Cuir et Chaussures
Le corps de métier des fabricants de chaussures est l'un des plus importants de Majorque depuis le XIIIème siècle, notamment à Inca. La ville est aujourd'hui un centre mondial de l'artisanat de la chaussure pour des marques réputées au niveau international.

Tamborin

Flabiol

Xeremia

ACCUEIL

Lluis Castaldo